60 rue Cambronne - 75015 PARIS - Métro Cambronne - Tél : 01 53 58 57 57


info@paradox-voyages.com

Paradox Voyages - Agence de voyages à Paris pour les particuliers et les professionnels

Une équipe d’agents de voyages disponible du lundi au vendredi de 09h00 à 19h00

  
  
Paradox Voyages partenaire d'Air France les offres de séjours (affaires ou loisirs) au meilleur prix

Les Séjours Fabuleux
Air France - Paradox Voyages

Vous en rêviez ? Paradox Voyages Sélectour le fait pour vous !

claude-new-york11

L’adrénaline team vous propose 6 jours/4 nuits au Wyndham Chelsea et vols réguliers pour

1839 € TTC par personne. A votre disposition un guide francophone pour ne rien manquer de Manhattan et du quartier branché de Brooklyn Heights.

Le 1er jour, vol vers New York, accueil et transfert à l’hôtel puis dîner libre.

2ème jour visite de Brooklyn, tour de Manhattan, Wall Street et Financial District, Greenwich Villages Soho, Chinatown et déjeuner de spécialités, 5ème Avenue, Times Square.

3ème jour messe gospel, Harlem et brunch Soul Food, shopping.

4e jour statue de la liberté, Eliis Island, musée d el’immigration, passage en bateau, Empire State Building et dîner typique à Times Square.

5ème jour journée libre et 6ème jour vol retour.

Profitez en pour voir un boradway show : Chicago, The Phantom of the opera, Wicked, Mary Poppins, West Side Story, Mama Mia, Jersey Boys, Le Roi Lion. Et pourquoi pas un survol en hélicoptère.

Et notre sélection de restaurant pour déjeuner, dîner et bruncher :

Estela, bistrot gastronomique : Lustres Art déco, parquet brut et murs décapés, ce bistrot chic du quartier Nolita avait déjà la réputation d’être fully booked. Mais depuis que Barack Obama et sa femme y ont dîné, le 24 septembre, le chef uruguayen Ignacio Mattos et son associé, le sommelier américain Thomas Carter, ne savent plus où donner de la tête. Les gourmets veulent tous goûter aux plats du président: de la burrata des Pouilles, des croquettes de morue, des moules en escabèche, une salade d’endives aux noix et carpaccio de barbue. Autant de tapas bien inspirées arrosées d’un gigantesque casting de vins naturels de France et de Navarre. 50-60 euros. 47 E Houston St, New York

 

Dîner-croisière : le Bateau Dinner Cruise. Balade idéale pour découvrir NYC sur l’eau et excellente carte.

 

Gigino : Situé dans Wagner Park, à deux pas de Battery Park. Le restaurant surplombe l’Hudson River. C’est un restaurant italien offrant une magnifique vue sur la Statue de la Liberté. Le service est impeccable. Avez-vous des demandes particulières ? N’hésitez pas à en parler au chef. Il sera aux petits soins.

 

Robert NYC : C’est un restaurant tendance et haut de gamme. L’établissement se situe à Columbus Circle à l’intérieur du Museum of Arts and Design, à l’un des derniers étages. Le restaurant offre de magnifiques vues sur Central Park et sur Columbus Circle.

 

Philip Marie à la 11th et Hudson Street. Le restaurant est connu pour son bon rapport qualité-prix. Si vous le souhaitez, vous pouvez réserver une salle privée. On vous préparera une table dans la cave à vin de style authentique où vous pourrez passer une soirée à deux. Ce n’est pas donné, mais ce sera une expérience !

 

Artisanal Bistro à la Park Avenue est connu pour ses fondues au fromage. Vous apprécierez l’ambiance romantique et new-yorkaise. L’établissement est parfait pour fêter les occasions spéciales. On propose un menu de dégustation pendant lequel vous découvrirez de différents vins excellents. Si vous avez un budget serré, je vous déconseille de visiter ce restaurant.

 

Balthazar à la Spring Street est un très bon restaurant pour toute occasion. C’est un établissement fréquenté par les célébrités. On se sent chez soi, comme dans les bistros de Paris : c’est convivial et romantique. Le menu est assez cher, mais les plats sont délicieux.

 

Daniel Boulud est l’un de ces chefs cuisiniers remarquables qui a ouvert plusieurs restaurants exceptionnels à New York. Daniel à l’East 65th Street est le meilleur de ses restaurants. Le cadre impressionnant, la cuisine française, c’est la grande classe. Dîner dans ce restaurant a un certain prix.

 

August : Avez-vous envie d’une soirée détendue ? Alors, je vous conseille de dîner dans un restaurant charmant au West Village qui s’appelle August. Il y a un bon menu, mais le restaurant est surtout connu pour son ambiance élégante. Le restaurant propose un menu pan-européen. Vous apprécierez le jardin romantique et le feu de bois.

 

Le Parkview Lounge au Time Warner Center est un établissement tendance. C’est l’endroit par excellence pour fêter toute occasion spéciale, comme un anniversaire de mariage. Rendez-vous au salon où l’on sert des cocktails spéciaux et des hors-d’œuvre.

 

Jekyll & Hyde, cela fait penser aux histoires d’horreur ? Avez-vous des nerfs d’acier? N’êtes-vous pas peureux ? Faites le test en visitant ce restaurant hanté : le Jekyll & Hyde Club. Les acteurs qui travaillent dans ce restaurant vont essayer de vous faire peur. Tout le concept est inspiré par l’horreur. Le menu est assez cher, mais vous passerez une soirée animée. Vous n’avez pas besoin de réserver une table.

 

The Ninja Restaurant est beaucoup plus qu’un restaurant. Visiter ce restaurant est comme faire un petit voyage au Japon. Partout dans le restaurant, il y aura des ninjas qui essaient de vous faire peur quand vous passez. Par contre, le restaurant n’est pas uniquement pour les casse-cous, si vous aimez la cuisine japonaise, vous allez vous régaler. Je vous conseille de réserver.

 

 

Jane – 100 W Houston St, New York: Comme beaucoup d’endroits à la mode à New-York, c’est blindé de monde ! Et quand bien même tu as fait une réservation préalable, tu attends pour avoir ta table. Donc amateur d’endroits calmes et cosy, ne vient surtout pas ici. En revanche, amateur d’effervescence et d’ambiance, tu es servi. Et une des raisons pour lesquelles il y a autant de monde, c’est le prix du brunch dominical. Les 14 formules proposées vont de 13 à 23$ et comprennent un cocktail alcoolisé ou une orange pressée (sachant que pour 23$ tu as du homard dans l’assiette et que parmi les cocktails tu en as un au champagne !). Tu as opté pour le Country Breakfast (cheddar, oeufs brouillés, steak de jambon, buttermilk biscuit et gravy) avec un Passion Screwdriver (rhum et jus de maracuja). C’est la version rustique et rassasiante du brunch, mais c’est bon ! Néanmoins tu as préféré le goût plus fin de l’assiette de ton mec, la Benedict Johnny (oeufs pochés, saucisse de poulet à l’érable, crêpe de maïs, pommes de terres sautés et sauce hollandaise à la tomate).

 

Brooklyn Crab – 24 Reed St, New York : C’est indéniablement le restaurant le plus sympa dans lequel tu es allée à New-York. Il se trouve sur la côte de Red Hook et pour t’y rendre le plus pratique -et plus agréable aussi- est d’emprunter le ferry. Et le bon plan à connaître c’est d’y aller le samedi grâce au ferry express Ikea qui dessert le magasin gratuitement ce jour-là. Une fois que tu es arrivée à Ikea tu n’as plus qu’à marcher moins de 10 minutes et tu es arrivée au Brooklyn Crab. Le restaurant se trouve dans une grande cabane en bois avec vue sur l’Hudson. Un autre conseil est de demander une table dans la salle à l’étage : de grandes baies vitrées, des tables et chaises de toutes les couleurs, des bouteilles de sauces partout, des filets de pêche au plafond, … Et bien sûr il faut que tu goûtes au crabe maison. Le Brooklyn Crab Steam Pot aux épices cajun à 35$ est vraiment mortel ! Il comprend du crabe de Dungeness, du crabe des neiges et du crabe royal dont les carcasses sont recouvertes de préparation épicée ultra bonne.

 

Café Colette – 79 Berry St : c’est le combo parfait du décor sympa -surtout l’arrière salle rustico-industrielle avec grande verrière et plantes grimpantes- et de la bonne petite carte mixte avec burgers, salades et plats maison utilisant des produits frais et de saisons. Un café bobo cool comme on les aime. Café, bistrot et brunch de hipster à brooklyn.

 

Miller’s Tavern – 2 Hope St, New York: vraiment très chouette. C’est un petit resto -plus qu’une taverne- où tu te sens comme à la maison. Le service est très agréable, le décor plein de charme et la carte très bonne. Là aussi les classiques des cafés mais aussi des plats plus bistronomiques et surtout une sélection de fromages locaux et artisanaux servis avec de la confiture, des fruits et des noix. Tu avais un énorme a priori quant à la qualité des fromages américains mais ici tu as découvert qu’ils rivalisent sans problème avec nos fromages français. D’autant que la carte des vins qui les accompagne est vraiment variée avec de belles références.

 

Gabriel Kreuther Restaurant Review: With a culinary pedigree most chefs would envy (The Modern, Jean-Georges, Atelier at The Ritz-Carlton New York, Central Park, La Caravelle), Gabriel Kreuther now has his own luxe restaurant. Divided by acclaimed designer Glen Coben into two sections — a more casual bar area with a menu showing off Kreuther’s renowned tartes flambées, and a beautiful, airy main room with nods to the chef’s upbringing (storks and lighting symbolizing Alsace and hospitality, wooden beams reminiscent of Y-frame homes) — the place beckons with a gastronomic experience that reinvents Manhattan fine dining. Every detail has been considered, from the comfortable cream-colored banquettes to the unusual (and fun) choices in silverware, glassware and plates. A bevy of knowledgeable servers and sommeliers take you through the menu, which is as creative as the room. Each dish is meticulously designed to wow and surprise, with intriguing preparations like roasted diver scallops served with Pacific red crab, lardo and spiced pumpkin. An Alsatian-influenced sturgeon and sauerkraut tart is pure theater, as a glass cloche is lifted to suffuse the pastry with applewood smoke. Fallow venison loin rests atop a juniper jus, served with brown butter sweet potato and Brussels sprouts. The squab & foie gras croustillant is presented in a bay leaf jus and served, for two, with seasonal vegetables. Desserts with evocative names like Fantasy, Classic and Ethereal are equally rich in detail and composition. Under the direction of Emilie Perrier, a 30-page French-focused wine list, lit on an iPad-like device, crosses the globe many times. Two dinner choices are offered: a four-course prix-fixe for $115 (with amuse-bouches, multiple bread courses and petits fours) or the chef’s 13-course tasting menu for $195. Wine pairings can be in tasting or full pours. The two-course prix-fixe lunch is $52.

 

The Polo Bar Restaurant Review: This review might be the closest you come to experiencing Ralph Lauren’s The Polo Bar. Notoriously impossible to get into, the restaurant comprises a bi-level space with a long bar (with overpriced cocktails) on the ground level and a dining room, clad in all manner of horse images, down below. Glorified comfort food fills the menu, with a better-than-average corned beef sandwich, a towering burger, and an underwhelming kale Caesar salad. Roast chicken is splashed with unctuous gravy and paired with creamy mashed potatoes, while pan-seared salmon offers just the right hint of Meyer lemon. Desserts are worth a glance, particularly the chocolate and peanut butter tart. The wine list, predictably, is priced for the one percent. But then again, if you dine at The Polo Bar you’re likely doing well enough to be able to order a bottle of Château Cheval Blanc without giving it much thought.

Santina Restaurant Review: Walking into Santina, a glass box underneath the High Line in the Meatpacking District, feels a lot like entering a beachside Amalfi Coast restaurant in the 1950s. Italian covers of Mel Torme seep from the speakers, palm trees reach the ceiling, and the waitstaff is clad in colorful polo shirts. From chefs Mario Carbone and Rich Torrisi, the restaurant is meant to focus on coastal Italian fare, and indeed it does. The problem is that there are dishes, like chitarra Santina, for which the menu offers no description, making the friendly staff work overtime having to explain nearly everything. That pasta, by the way, is excellent: long, thick egg-heavy noodles wrapped around mussels and ground lamb. And as is the case with this item, Carbone and Torrisi have also invented other Italian dishes. When they prepare an extant recipe, it’s never traditional. For example, the sauce in the very good tortellini Sorrentina comes with pesto, something you’d never find anywhere in Sorrento. Desserts are worth considering, particularly the well-executed cannoli. The wine list, affordable and long, skews Italian.

Tuome Restaurant Review: Step into the understated yet comfortable dining room of this buzzed-about restaurant, an outlier in a neighborhood that caters to college kids. Tuome brings upscale, thoughtful cuisine to the far eastern part of the East Village. Deviled eggs are inevitably ordered by every table, but for good reason as they are deep-fried and topped with chili relish. Octopus, char-broiled with pork and XO sauce, is an umami bomb. Also famous is the large-format pork entrée (appropriately titled « Pig Out »): roasted Berkshire pork is served with various condiments and a side of addictive peanut noodles. The wine list is short and sweet, a thoughtful « best of the best » mix: a Provencal rosé, an Argentine Malbec, a Loire Valley Chenin Blanc. The sole dessert is little pillowy bites of fried Chinese dough in a beignet-style with a few dipping sauces.

Mulino a vino: Vous ne vous attendez pas à rencontrer la nourriture d’un chef Michelin doublement étoilé dans un sous-sol d’un des immeubles du quartier de Tribecca. Ce restaurant où le vin et la nourriture sont excellents vous transportera au cœur de l’Italie. Chez Mulino on choisit le vin en premier et après on prend le plat, c’est la règle! Si vous êtes un amateur de bon vin, vous ne pouvez pas manquer ce bar. Sans doute l’un des endroits le plus secret pour boire une bonne bouteille entre amis. 337 W 14th St, New York, NY

 

Café Cluny est plein de new-yorkais du quartier, au style plutôt chic mais « cool ». C’est un endroit où aller entre amis le week-end, vous y retrouverez l’atmosphère animée, élégante mais décontractée du West Village. Pour le brunch très bon Breakfast Club Sandwich (œufs, bacon, tomate, avocat et mayonnaise légèrement épicée). Au niveau du prix, comptez aux alentours de $20 pour une boisson, un plat et le pourboire. 284 W 12th St

 

Spoon, qui se trouve dans le Flatiron District. Ce petit restaurant est une bonne adresse pour un brunch à New York. Il travaille avec des agriculteurs locaux et offre uniquement des aliments frais. Les œufs, la viande et les légumes ou fruits utilisés sont biologiques et le résultat dans l’assiette est très appétissant ! L’ambiance est agréable et vous pourrez demander du sucré ou du salé selon vos préférences. Comme la plupart des endroits de New York, Le Spoon est assez convoité pour le brunch. Je vous conseille donc de ne pas arriver trop tard si vous souhaitez avoir de la place et surtout ne pas faire la queue trop longtemps. 17 West 20th street (entre 5th and 6th avenues)

Marlow & Sons. Il s’agit d’un café-restaurant branché du coin, décoré tout en bois, qui nous transporte dans un autre monde : on dirait une vielle cabane hipster. C’est un endroit que je vous conseille pour l’heure du brunch.Il y a aussi une terrasse si vous souhaitez manger en plein air, mais tout le charme de l’endroit, c’est à l’intérieur ! Au menu pour le midi, il y a pas mal de plats à base d’œufs : des œufs pochés, des œufs brouillés, mais aussi les fameux bagels américains ou autres plats typiques. Notez qu’il n’est pas possible de réserver : le premier arrivé est le premier servi !

 

230 FIFTH is New York’s largest outdoor Rooftop Garden and Fully enclosed Penthouse Lounge. One floor is fully enclosed. And the rooftop garden is open to the sky. Large umbrellas for those sunny or rainy days and is partially heated on colder nights.

Brunch Aquavit : L’Aquavit restaurant à New York est un restaurant de spécialités scandinaves, très bien situé dans Manhattan. Situé sur entre Park et Madison Avenue au niveau de la 55ème rue, il fait tant le bonheur de ces propriétaires que celui de la clientèle. L’Aquavit s’est vu décerner trois étoiles par le New York Times pour sa cuisine scandinave de haut vol. Vous pourrez y dégustez tous les dimanches un succulent brunch Scandinave de midi à 14h30, dans une ambiance des plus conviviales. Il est conseillé de réserver par téléphone.

 

 

Brunch Battery Gardens : Magnifique coin de paradis que le Battery Gardens! Avec sa vue imprenable sur Ellis Island et surtout sur la statue de la liberté, l’établissement vous propose des brunchs de très grande qualité. Vous pourrez y déguster des salades aux chips de calamars, des mets d’exception à la hauteur des établissements les plus prestigieux de la ville new-yorkaise.

 

Brunch au Catfish: Serving classic New Orleans dishes, Catfish is a true Crown Heights gem. At this cozy hideaway, you can savor bona fide Southern dishes like spicy, flavorful jambalaya or shrimp and grits. Enjoy a strong spring cocktail on the outdoor patio, like the Lady Laveu, a refreshing, flavorful mix of absinthe, St. Germain and cucumber lemonade. But be warned—alcohol isn’t served until noon. Until then, there’s no shortage of delectable eats. 1433 Bedford Ave

Before Buttermilk Channel peeled the butcher paper from its broad bay windows, Frankies 457 owned lower Court Street’s finer-dining beat. But this bright, charming restaurant—and its talented chef Ryan Angulo (Stanton Social)—has pumped some much-needed competition into this quiet corner of Carroll Gardens. Buttermilk Channel has a way with the locals, and the menu emphasizes its hometown flavor. New York State dominates the taps and the wine list; nearby Esposito’s Pork Store provides the links for a satisfying sausage roll; and a first-rate starter layers vibrant local delicata squash with tart buttermilk-based ricotta (made, naturally, in-house). Comfort-food entres also hit close to home. A singular duck meat loaf, packed with caramelized onions and swollen raisins, is served alongside the classic steakhouse accompaniments of creamed spinach fortified with celery root and a fat fried onion-ring halo. A more ascetic dish of flaky brook trout speaks of the South—the fish is rolled in smoky bacon and served over crumbly johnnycakes. Desserts are similarly straightforward: Doug’s pecan pie sundae (named for its creator, owner Doug Crowell) has the simple brilliance of a midnight snack conjured in your parents’ kitchen. The nutty, brown-sugary pie is pressed—crust and all—into an old-fashioned tulip cup, lavished with airy cream and Blue Marble’s butter-pecan ice cream—another local flourish for the consummate neighborhood joint.