60 rue Cambronne - 75015 PARIS - Métro Cambronne - Tél : 01 53 58 57 57


info@paradox-voyages.com

Paradox Voyages - Agence de voyages à Paris pour les particuliers et les professionnels

Une équipe d’agents de voyages disponible du lundi au vendredi de 09h00 à 19h00

  
  
Paradox Voyages partenaire d'Air France les offres de séjours (affaires ou loisirs) au meilleur prix

Les Séjours Fabuleux
Air France - Paradox Voyages

A retenir :

Rédigé par :
Note :
5
Créé le 11 septembre 2013
Modifié le 11 septembre 2013

Résumé :

Petit voyage éclair à New York le 11 septembre 2010

Claude-11septembre

 

Arrivé à Paris CDG, je me dirige vers le comptoir Air France désert ! La douane,
idem ! Et me voilà en moins d’un quart d’heure dans le salon Air France où je m’installe confortablement, j’ai l’embarras du choix,  le salon est vide ! Et ce qui d’habitude à l’aéroport est un parcours du combattant, est devenu une promenade, une croisière tranquille, un plaisir ! Et grâce à quoi je vous le demande ? La fameuse psychose du 11 septembre !

Et là dans ce salon vide, j’ai pu téléphoner tranquillement à ma maman, inquiète … oupsss, ashkénaze, pardon !

Nous avons atterrit à JFK à 15h35 heure locale et 11 septembre oblige, je constate que les comptoirs sont vides, j’ai une impression de déjà vu…

Ce voyage je l’ai fait uniquement pour retrouver tous ces gens que j’ai aimé, qui sont restés des enfants dans mon souvenir, je l’ai fait pour me rendre à la réunion des anciens élèves du Lycée Français de New York.

Et me voilà devant cette bâtisse que je ne connais pas, le Lycée Français de New York a changé d’adresse, et je me sens vieux d’un coup d’un seul, je ne sais pourquoi, peut-être parce que rien dans ce bâtiment ne me ramène à mon passé de petit garçon.

Je pénètre enfin dans l’édifice et j’entends un « Ho my God it’s le petit Claude Schenck ! ». On ne m’avait plus appelé comme ça depuis plus de 35 ans ! Je retrouve tous ces gens, mes amis, dont je ne citerai pas les noms, pour n’oublier personne, et parmi eux, je retrouve mon enfance, mes 10 ans, je rajeunis et c’est bon ! Je vous passe les détails de ces retrouvailles émouvantes, gaies, et pleine de nostalgie. J’ai du mal à quitter tout ce petit monde, on ne sait pas quand on se reverra pour la plupart, mais pour moi il est 8h30 du matin (heure française) et je sais qu’il faut que je parte. Je décide de prendre un taxi pour rentrer à l’hôtel, et pendant le parcours défileront dans ma tête les images de cette soirée et les souvenirs remémorés, puis résonneront les fous rires échangés.

Lorsque j’arrive à l’hôtel, cela fait 28 heures que je n’ai pas dormi et pourtant je ne dormirai que 3 heures.

Le lendemain je traverse Central Park, et les bancs, les arbres et les balançoires me parlent tous de mon enfance et me racontent ma jeunesse. J’ai cette impression bizarre de n’être jamais parti. Des inconnus me parlent, me sourient, et là je réalise, même si je le savais déjà un peu, qu’en France les gens sont vraiment froids et plus particulièrement à Paris.

New York ! J’adore cette ville et je suis chez moi, oui vraiment je me sens chez moi même 35 ans après !

Il est maintenant 16h, et là me vient l’envie de retourner voir le quartier où j’ai grandi dans la 67ème rue et 3ème avenue, l’immeuble est toujours là. Je ne sais pas ce qui m’arrive, les larmes me montent aux yeux, je pense à mon père, ma mère puis surtout à ma sœur Michèle et à notre enfance à tous les deux et je m’effondre. De l’autre côté de la rue se trouve la caserne de pompiers du secteur drapeau en berne,  11 septembre oblige, ils ont perdu plusieurs pompiers lors des évènements et … tout à coup plusieurs pompiers traversent pour me consoler … quiproquo énorme ! Ils pensent que je pleure parce que j’ai perdu quelqu’un lors des attentats ! Je ne sais plus ou me mettre, et finalement, je ne leur dis même pas pourquoi je pleure, mais un rire nerveux contenu, leur donne doublement l’impression que je sanglote.

Beaucoup de gens ne trouvent aucun intérêt à facebook, mais à cet instant, moi je sais pourquoi j’adore ce réseau ! Une fois rentré je vais y retrouver tous mes amis que j’ai laissés derrière moi et grâce à ça je ne les perdrai pas de vue !

New-York-11 septembre-2010-3