60 rue Cambronne - 75015 PARIS - Métro Cambronne - Tél : 01 53 58 57 57


info@paradox-voyages.com

Paradox Voyages - Agence de voyages à Paris pour les particuliers et les professionnels

Une équipe d’agents de voyages disponible du lundi au vendredi de 09h00 à 19h00

  
  
Paradox Voyages partenaire d'Air France les offres de séjours (affaires ou loisirs) au meilleur prix

Les Séjours Fabuleux
Air France - Paradox Voyages

La compagnie aérienne britannique à bas coûts EasyJet a relevé vendredi 3 octobre sa prévision de bénéfice annuel avant impôt, dopé entre autres par la grève à Air France qui a accru son nombre de passagers.

easyjet-air-france

EasyJet a estimé que la grève historique de 14 jours des pilotes d’Air France avait entraîné une hausse de 5 millions de livres (6,4 millions d’euros) de son chiffre d’affaires, « car des passagers d’Air France ont finalement utilisé EasyJet ».

La compagnie à bas coût pense finalement pouvoir dégager un bénéfice annuel avant impôt compris entre 575 et 580 millions de livres (735 à 742 millions d’euros) contre entre 545 et 570 millions de livres attendu jusque-là. L’an passé, ce profit était de 478 millions de livres.
L’exercice comptable annuel du groupe s’est achevé le 30 septembre mais ses résultats ne seront pas annoncés avant le 18 novembre.
EasyJet a répété qu’elle verserait à ses actionnaires un dividende ordinaire équivalent à 40% de son bénéfice après impôt pour cet exercice contre l’équivalent d’un tiers jusque-là.

Elle a estimé d’ores et déjà que son revenu par siège (à taux de change constant) devrait avoir grimpé d’environ 2% pendant le second semestre de l’exercice tout juste écoulé, grâce à une bonne fin d’été.

La compagnie a aussi souligné qu’elle devrait avoir limité à quelque 0,7% la croissance de son coût par siège (hors carburant et à taux de change constant). Elle a mis en avant des réductions de frais qui ont permis de compenser en partie l’augmentation des taxes d’aéroport.
EasyJet avait annoncé le 18 septembre la conversion en commandes fermes d’options posées sur 27 Airbus A320, un contrat d’une valeur de 2,05 milliards de dollars au prix catalogue.

La compagnie, dont la flotte n’est composée que d’Airbus, avait aussi passé en juin 2013 une commande géante portant sur 135 moyen-courriers A320, dont 100 A320neo, appareils dotés de nouveaux moteurs plus performants (prix catalogue total de 11,9 milliards de dollars).